Nutrition - Santé

Influence des produits laitiers et du lactose dans l’alimentation

[sgmb id= »1″]

La consommation de produits laitiers décroit depuis quelques années et dans la plupart des pays. Plusieurs études mettent en évidence l’influence du lactose dans l’alimentation. Dans cet article vous trouverez une micro-synthèse de ces différentes études (disponibles en bas de page).

La raison qui pousse le corps médical à préconiser la non consommation de lactose est le diagnostic ou la perception de son intolérance.

Le petit moment d’explication 

Le lactose est un sucre simple qui n’existe que dans les laits animaux : lait de vache, lait de chèvre, lait de brebis… et bien sûr, lait maternel. Pour pouvoir digérer ce sucre, notre corps doit le découper en deux molécules plus simples, le galactose et le glucose, à l’aide d’une enzyme, la lactase, qui siège dans notre petit intestin. L’activité de cette enzyme est génétiquement programmée pour être à son maximum pendant la croissance et l’allaitement (puisque nous avons besoin du lait maternel), puis pour s’éteindre au fil du temps.

Mais il existe d’importantes variations génétiques dans l’activité de cette enzyme. Ainsi, on estime que 100% des adultes en Asie du Sud sont incapables de digérer ce sucre, 70% des Italiens du Sud, mais seulement 8% des Scandinaves.

En France, le chiffre est mal connu, mais il est indéniable qu’une bonne partie des adultes ne digèrent pas le lait, ou les produits dérivés comme le fromage blanc ou la crème, à cause de la présence de lactose.

La conséquence est la présence d’un sucre mal digéré dans le côlon, ce qui attire l’eau et provoque des ballonnements, souvent accompagnés de troubles du transit : flatulences, alternance de constipation et de diarrhées, etc.

Le remède est simple : supprimer les produits à base de laits animaux.

Symptômes gastro-intestinaux

Une étude a été faite sur la population d’une région d’Italie, l’une des plus productrice et consommatrice de produits laitiers dans le pays.

Des personnes âgées de 18 à 75 ans ont été interrogées à propos de leur consommation moyenne de lait et de produits laitiers, et pour ceux qui n’en consommaient pas la raison leur a été demandée.

Au final sur 11730 personnes, 22% (2600 personnes) ne consomment pas ou plus de produits laitiers, et 18.1% (2130 personnes) consomme uniquement du lait sans lactose et la raison qui apparaît en grande majorité est la présence de symptômes gastro-intestinaux.

La vaste majorité de cette population a choisi d’arrêter la consommation de lactose sans passer par un test d’intolérance ou par un docteur.

Cette même majorité n’est pas en surpoids, en comparaison avec la population totale interrogée.

Les résultats soutiennent encore plus l’idée qu’un décret de campagne nutritionnelle devrait être établi afin de moins mettre en avant les produits laitiers dans le cadre d’une alimentation saine (celle décrite actuellement).

Apparition et aggravation de l’acné

Une autre étude met en avant le lien entre l’acné et la consommation de produits laitiers.
La population étudiée était âgée de 15 à 19 ans, 19.9% souffrait d’acné (mineure à sévère). Ceux qui consommaient beaucoup de produits laitiers (équivalence à 2 verres de lait par jour) étaient pour la grande majorité atteints d’acné modérée/sévère. L’étude montre que la présence d’acné à l’adolescence est notamment liée à la consommation de produits laitiers.
Une hypothèse peut-être qu’une grande consommation de produits laitiers déclenche de l’acné chez une personne n’en ayant jamais eu.
Afin de mettre en avant les résultats de cette étude je peux m’exposer comme exemple de cette liaison entre produits laitiers et acné :
comparaison-acne

Facteur d’instabilité de la thyroïde

Une dernière étude expose le lien entre la baisse de stabilité de la thyroïde et la consommation de lactose : des patients atteints de la maladie d’Hashimoto (maladie provoquant l’attaque de la thyroïde par le système immunitaire) intolérants au lactose devaient être complémentés en T4 avec de plus fortes doses que ce qui est habituellement prescrit afin d’atteindre une TSH normale.

T4 :  Hormone thyroïdienne, elle est la forme stockable de la T3

T3 : Hormone thyroïdienne utilisable par le corps

TSH : Hormone sécrétée par l’hypophyse qui sert à contrôler l’activité thyroïdienne.

Attention : Le lactose agit comme un accélérateur de désordre thyroïdien mais en aucun cas comme un déclencheur de problème de thyroïde.

 

Références des études :

  1. Grimshaw, K.E., Allen, K., Edwards, C.A., Beyer, K., Boulay, A., van der Aa, L.B. et al, Infant feeding and allergy prevention: a review of current knowledge and recommendations. A EuroPrevall state of the art paper. Allergy. 2009;64:1407–1416.  
  2. Fismen, A.S., Smith, O.R., Torsheim, T., Rasmussen, M., Pedersen Pagh, T., Augustine, L. et al, Trends in food habits and their relation to socioeconomic status among Nordic adolescents 2001/2002-2009/2010. PLoS One. 2016;11:E0148541. 
  3. Johannesson, E., Simren, M., Strid, H., Bajor, A., Sadik, R. Physical activity improves symptoms in irritable bowel syndrome: a randomized controlled trial. Am J Gastroenterol. 2011;106:915–922.
  4. Kibune Nagasako, C., Garcia Montes, C., Silva Lorena, S.L., Mesquita, M.A. Irritable bowel syndrome subtypes: clinical and psychological features, body mass index and comorbidities. Rev Esp Enferm Dig. 2016;108:59–64.
  5. Meleine, M., Matricon, J. Gender-related differences in irritable bowel syndrome: potential mechanisms of sex hormones. World J Gastroenterol. 2014;20:6725–6743.
  6. Winberg, A., West, C.E., Strinnholm, A., Nordstrom, L., Hedman, L., Ronmark, E. Milk allergy is a minor cause of milk avoidance due to perceived hypersensitivity among schoolchildren in Northern Sweden. Acta Paediatr. 2016;105:206–214.
  7. Suarez, F.L., Savaiano, D.A., Levitt, M.D. Review article: the treatment of lactose intolerance. Aliment Pharmacol Ther. 1995;9:589–597.
  8. Castiglione, F., Di Girolamo, E., Ciacci, C., Caporaso, N., Pasquale, L., Cozzolino, A. et al, Lactose malabsorption: clinical or breath test diagnosis?. E Spen Eur E J Clin Nutr Metab. 2008;3:E316–E320.
  9. Szilagyi, A. Adaptation to lactose in lactase non persistent people: effects on intolerance and the relationship between dairy food consumption and evaluation of diseases. Nutrients. 2015;7:6751–6779.
  10. Zheng, X., Chu, H., Cong, Y., Deng, Y., Long, Y., Zhu, Y. et al, Self-reported lactose intolerance in clinic patients with functional gastrointestinal symptoms: prevalence, risk factors, and impact on food choices. Neurogastroenterol Motil. 2015;27:1138–1146.
  11. Vernia, P., Di Camillo, M., Foglietta, T., Avallone, V.E., De Carolis, A. Diagnosis of lactose intolerance and the “nocebo” effect: the role of negative expectations. Dig Liver Dis. 2010;42:616–619.
  12. Global milk consumption (litres per capita). Available at: http://www.dairyinfo.gc.ca/index_e.php?s1=dff-fcil&s2=cons&s3=consglo&s4=tm-lt. Accessed August 25, 2016.
  13. Kearney, J. Food consumption trends and drivers. Philos Trans R Soc Lond B Biol Sc. 2010;365:2793–2807.
  14. Bahna, S.L. Cow’s milk allergy versus cow milk intolerance. Ann Allergy Asthma Immunol. 2002;89:56–60.
  15. Aune, D., Navarro Rosenblatt, D.A., Chan, D.S., Vieira, A.R., Vieira, R., Greenwood, D.C. et al, Dairy products, calcium, and prostate cancer risk: a systematic review and meta-analysis of cohort studies. Am J Clin Nutr. 2015;101:87–117.
  16. Aune, D., Lau, R., Chan, D.S., Vieira, R., Greenwood, D.C., Kampman, E. et al, Dairy products and colorectal cancer risk: a systematic review and meta-analysis of cohort studies. Ann Oncol. 2012;23:37–45.
  17. Rist, P.M., Buring, J.E., Kurth, T. Dietary patterns according to headache and migraine status: a cross-sectional study. Cephalalgia. 2015;35:767–775.
  18. Kim, H.O., Cho, S.I., Kim, J.H., Chung, B.Y., Cho, H.J., Park, C.W. et al, Food hypersensitivity in patients with childhood atopic dermatitis in Korea. Ann Dermatol. 2013;25:196–202.
  19. Rautiainen, S., Wang, L., Lee, I.M., Manson, J.E., Buring, J.E., Sesso, H.D. Dairy consumption in association with weight change and risk of becoming overweight or obese in middle-aged and older women: a prospective cohort study. Am J Clin Nutr. 2016;103:979–988.
  20. Werfel, T., Erdmann, S., Fuchs, T., Henzgen, M., Kleine-Tebbe, J., Lepp, U. et al, Approach to suspected food allergy in atopic dermatitis. Guideline of the Task Force on Food Allergy of the German Society of Allergology and Clinical Immunology (DGAKI) and the Medical Association of German Allergologists (ADA) and the German Society of Pediatric Allergology (GPA). J Dtsch Dermatol Ges. 2009;7:265–271.  
  21. Yantcheva, B., Golley, S., Topping, D., Mohr, P. Food avoidance in an Australian adult population sample: the case of dairy products. Public Health Nutr. 2016;19:1616–1623. 
  22. Singh, G.M., Micha, R., Khatibzadeh, S., Shi, P., Lim, S., Andrews, K.G. et al, Global, regional, and national consumption of sugar-sweetened beverages, fruit juices, and milk: a systematic assessment of beverage intake in 187 countries. PLoS One. 2015;10:E0124845.
  23. Popkin, B.M. Patterns of beverage use across the lifecycle. Physiol Behav. 2010;100:4–9.
  24. National Medical Association. Lactose intolerance and African Americans: implications for the consumption of appropriate intake levels of key nutrients. J Natl Med Assoc. 2009;101:5S–23S.
  25. Waters, E., de Silva-Sanigorski, A., Hall, B.J., Brown, T., Campbell, K.J., Gao, Y. et al, Interventions for preventing obesity in children. Cochrane Database Syst Rev. 2011;:Cd001871.
  26. Contaldo, F., Mazzarella, G., Santarpia, L., Marra, M., Pasanisi, F., Pizzuti, R. Influence of urbanization on childhood obesity. Nutr Metab Cardiovasc Dis. 2015;25:615–616.
  27. Heaney, R.P. Dairy intake, dietary adequacy, and lactose intolerance. Adv Nutr. 2013;4:151–156.
  28. J Clin Endocrinol Metab. 2014 Aug;99(8):E1454-8. doi: 10.1210/jc.2014-1217. Epub 2014 May 5. Systematic appraisal of lactose intolerance as cause of increased need for oral thyroxine. Cellini M1, Santaguida MG, Gatto I, Virili C, Del Duca SC, Brusca N, Capriello S, Gargano L, Centanni M.

 

[sgmb id= »1″]

Leave a Reply