Sécurité :

À première vue l’année 2017 a tiré sa révérence, et il est temps d’attaquer 2018 avec un lot de bonnes résolutions.

Janvier passe à vive allure et vous n’avez guère eu le temps de vous soucier de votre sécurité digitale.

Vous vous rendez bien compte que vous pouvez améliorer les choses mais vous ne savez pas par quel bord commencer. Plus aucune excuse dorénavant, je vous donne les astuces pour garder vos informations à l’abri :

Astuce n°1 : Utilisez le plus souvent possible les authentifications à deux facteurs.

L’authentification à deux facteurs vous oblige à utiliser un code à usage unique pour accéder à votre compte. Ce code, souvent un code PIN à quatre ou six chiffres, change chaque fois que vous vous connectez.

L’authentification à deux facteurs, également appelée vérification en deux étapes, fonctionne sur la plupart de vos comptes en ligne les plus importants, y compris Apple, Google, Amazon, Microsoft, Facebook, Instagram, Twitter, LinkedIn, Dropbox et de nombreuses institutions financières.

Par ailleurs si vous voulez améliorer votre sécurité à deux facteurs, procurez-vous une clé YubiKey (ou une clé matérielle similaire) et apprenez à l’utiliser.

Astuce n°2 : Utilisez un VPN (« Virtual Private Network »)

À une époque où les fournisseurs de services peuvent vendre l’utilisation d’Internet de leurs clients au plus offrant, un bon réseau privé virtuel permet de cacher votre trafic de toute sorte. Aujourd’hui la plupart des VPN proposés sur le marché sont efficaces et abordables. Faites votre choix !

Vpn, tunnel vers le contenu.

Avec un VPN, vous accédez au contenu sans être tracé.

Nous vivons à une époque où le consommateur moyen est la cible de nombreuses formes de surveillance. Des sites bancaires à Facebook en passant par la navigation occasionnelle, l’utilisation d’un VPN vous aidera à cacher votre comportement en ligne des regards indiscrets, peu importe qui vous cible.

Astuce n°3 : Améliorez votre sécurité en utilisant un gestionnaire de mots de passe.

En général, vous voulez utiliser des mots de passe faciles à mémoriser mais difficiles à deviner pour une machine. Une phrase de trois à quatre mots au hasard, avec des espaces et une grammaire facile à mémoriser (comme des points, des points d’exclamation et des majuscules) c’est le minimum syndical. La seule façon de vraiment protéger votre identité et vos comptes en ligne est d’utiliser des mots de passe uniques sur chaque site.

2,6 milliards comptes en ligne piratés en 2017.

Pour ceux d’entre nous qui perdent patience à se souvenir des mots de passe, les gestionnaires allant de LastPass à Google Smart Lock se synchronisent avec vos appareils, et vous aident à vous connecter rapidement et en toute sécurité.

Petit coup de cœur pour Dashlane qui saisit à notre place les mots de passe sur chaque site web.

Astuce n°4 : Protégez votre réseau Wi-Fi.

Les pirates aiment pirater le Wi-Fi, alors pourquoi vous exposer à des risques inutiles ? Assurez-vous que votre Wi-Fi domestique a été configuré en WPA2. Ensuite, créez un réseau invité pour vos amis lorsqu’ils viennent. Si vous le pouvez, placez également vos appareils ayant accès à internet sur un réseau distinct.

Astuce n°5 : Gardez vos logiciels à jour.

Que vous utilisiez un appareil iOS, Android, Mac, Windows ou Linux, l’un des moyens les plus simples d’éviter d’être piraté est de vous assurer que tous vos logiciels sont à jour. Cela inclut le système d’exploitation, les programmes et applications qui y sont utilisés et l’Internet of Things qui grandit de jour en jour.

Astuce n°6 : Renseignez-vous à propos de votre vie privée et des droits qui s’y appliquent sur internet.

Les entreprises de technologie ont souvent une politique de confidentialité détaillée et rédigée dans un jargon particulier. Mais prenez le temps de la survoler ça peut-être intéressant surtout à propos d’un nouveau produit avant de l’acheter.

D’ailleurs, vous pouvez lire la mienne ici 😉

Vie privée et sécurité digitale.

Vie privée et sécurité digitale. Photo de Tom Sodoge sur Unsplash

Effectuez des recherches en ligne sur les plaintes concernant la technologie que vous souhaitez utiliser. D’ailleurs pensez également aux données que vous saisissez dans l’appareil ou l’application. Renseignez-vous sur les entreprises associées qui l’utilisent ou vendront vos informations.

En résumé, si vous lisez ceci vous êtes maintenant un as en terme de sécurité digitale ! Rendez service à ceux qui utilisent encore leur date de naissance comme mot de passe : Faites leur découvrir cet article ! 🙂

Laisser une réponse